Le RREGOP, mythes et réalités

Depuis quelque temps, il est abondamment question des régimes de retraite à prestations déterminées. Dans ces régimes, dont fait partie le Régime de retraite des employés du gouvernement et des organismes publics (RREGOP), le montant de la rente est connu d’avance, en fonction du nombre d’années cotisées. Les médias et les groupes de droite mettent généralement dans le même bateau les régimes du secteur privé et du secteur public, tout comme ils traitent tous les régimes du secteur public à peu près sur le même pied, qu’il s’agisse du RREGOP, des autres régimes du gouvernement québécois (cadres, juges, Sûreté du Québec, etc.), des régimes fédéraux ou des régimes municipaux. 

Bien qu’il existe de grandes différences entre ces régimes, les médias et le discours des groupes de droite qu’ils véhiculent ne font pas les nuances nécessaires. Ils tentent plutôt d’alimenter la jalousie et la hargne de la population envers le personnel de l’État, c’est-à-dire l’ensemble des personnes salariées de la fonction publique, des réseaux de l’éducation et de la santé et des services sociaux. 

Pour répondre à votre beau-frère ou à votre voisine travaillant au privé, voici les distinctions qui s’imposent. Confrontons quelques mythes et préjugés véhiculés par les médias à la réalité des faits.


Par Mario Labbé, Martin Belhumeur et Denis St-Hilaire
Conseillers CSQ, Sécurité sociale

Coordonnées

1435, boulevard St-Martin Ouest,
bureau 475, Laval (Québec) H7S 2C6
Téléphone : 450 668-4111
info@sless.ca

Comment s’y rendre ?