IMPORTANT - Impact des moyens de pression des autres groupes de l’éducation

Message important à tous les membres

 Impact des moyens de pression des autres groupes de l’éducation

Bonjour à toutes et tous, 

Plusieurs d’entre vous ont manifesté leur désaccord vis-à-vis la surcharge de travail que peuvent apporter les moyens de pression utilisés par le personnel enseignant et professionnel. 

Bien qu’il existe un plan d’action commun à toutes les organisations du Front commun, plusieurs fédérations et plusieurs syndicats locaux ont, de surcroît, adopté leur propre plan d’action. Tous ces plans se déploient sur le terrain par divers moyens de pression exercés au quotidien. 

Nous ne ferons que notre travail

Dans un premier temps, il est important pour nous de mentionner qu’avant toute forme d’action collective, le personnel de soutien doit lui aussi se respecter et respecter son horaire de travail. Vous devez limiter votre travail à ce qui est prévu.

Ce qui veut dire respecter ses tâches, son horaire, prendre ses pauses et son heure de repas au complet. C’est le premier pas important que vous devez faire si nous voulons collectivement faire reconnaitre l’importance du travail accompli.

Le mot d’ordre à retenir

Le mot d’ordre de votre fédération vis-à-vis la surcharge de travail que les moyens de pression des autres groupes peuvent vous occasionner est : 

· Si une enseignante ou un enseignant, ou une professionnelle ou un professionnel vous demande d’accomplir une tâche en raison de leurs moyens de pression, redirigez cette personne vers votre direction.

· Si la direction vous demande d’accomplir les tâches en raison des moyens de pression du personnel enseignant ou professionnel vous devez :

· Aviser votre direction que vous allez respecter scrupuleusement votre horaire de travail ;

· Aviser votre direction que, si elle vous ajoute ces tâches, il va falloir prioriser les tâches à accomplir ;

· Vous assurer d’être rémunérés en temps supplémentaire selon la clause 8-3.00 de la convention collective pour les heures en surplus si vous acceptez d’accomplir ces tâches en dehors de vos heures normales de travail. 

Vous ne pouvez cependant pas refuser d’effectuer un travail demandé par votre direction et qui est prévu dans la description de tâches du Plan de classification, car cela vous exposerait à une mesure disciplinaire.

Par contre votre employeur a deux choix :

o Embaucher du personnel de soutien en surcroît de travail ;

o Faire effectuer le travail en temps supplémentaire.

Si votre employeur opte pour faire effectuer le travail en temps supplémentaire et que vous désirez effectuer le travail, évitez de remettre vos tâches quotidiennes et hebdomadaires à plus tard afin de ne pas subir une surcharge de travail future.

Toutefois, si vous considérez que le travail qui vous est demandé est abusif ou encore qu’il ne relève pas de vos fonctions, communiquez avec votre syndicat ; il saura vous guider. 

Il est important pour les prochaines semaines que nous restions ensemble, unis et engagés, car si seuls nous semblons aller plus vite, ensemble nous nous assurons d’aller plus loin !

L’exécutif de votre fédération et votre exécutif local.

Éric Pronovost 
Président FPSS-CSQ

Francine Leduc
Vice-présidente aux relations de travail
et à la vie professionnelle FPSS-CSQ

Mélanie Renaud
Vice-présidente aux communications,
au secrétariat et à la trésorerie FPSS-CSQ

Yves Brouillette
Président
Syndicat lavallois des employés de soutien scolaire
(SLESS-CSQ)

Martin Contant
Vice-président
Syndicat lavallois des employés de soutien scolaire
(SLESS-CSQ)

Danielle Ditata
Vice-présidente
Syndicat lavallois des employés de soutien scolaire
(SLESS-CSQ)


Coordonnées

1435, boulevard St-Martin Ouest,
bureau 475, Laval (Québec) H7S 2C6
Téléphone : 450 668-4111
info@sless.ca

Comment s’y rendre ?